On connaît la forte pollution des avions et des vols en avion. (Exception faite d’un planeur avec treuil ou planeur autonome dont je vous prépare un article).
S’il n’y avait pas eu cette pollution (et si j’avais eu l’argent), j’aurais rêvé de faire pilote d’avion et encore plus après mon baptème de l’air à 18 ans.
Alors, moi qui aime le vol dans le ciel, et au lieu de prendre l’avion, je me suis rappelée de mes avions en papier de ma jeunesse.

Quand j’avais 10 ans, je me rappelle de ce voyage d’école à Boulogne-sur-Mer, d’un triste et célèbre aquarium où en fin de visite, j’ai préféré m’acheter ce livre (et j’avoue, un pendentif de dauphin) :

J’étais, avec copains et copines dans le bus du retour, complètement absorbée par ce livre et ce qui allait pouvoir en sortir. C’est un livre qu’on peut trouver facilement d’occasion sur Internet.
Il y a des modèles plus ou moins faciles voire très techniques. Les photos sont superbes.
Je suis toujours fascinée par les différentes figures une fois lancées, je trouve ça génial de voir ce qu’on peut faire avec seulement du papier.

Dernièrement, n’ayant plus ce livre, j’ai survolé diverses vidéos Youtube, j’ai fait un avion en papier. J’ai lancé mon avion, et voilà qu’il a atterit au loin, à 4 mètres au dessus du sol, dans le buis de mon voisin. J’ai eu beau essayer de le récupérer en montant sur le banc avec un balai, impossible. Mais je suis épatée par son vol.

Je trouve que c’est aussi une excellente façon de faire des mobiles au-dessus du lit. Et aussi un loisir largement moins polluant que de faire un tour en avion.
Si vous avez peur comme moi de perdre votre avion dans un arbre, vous pouvez acheter du papier sans chlore, voire faire du papier végétal (j’en ferais peut-être un prochain article).


Et vous, vous aimez les avions en papier ?

Vous pouvez soutenir mon travail en me faisant un don sur Paypal, merci : https://www.paypal.com/donate/?hosted_button_id=A6L4BF2X2DVR