En Pologne, des « bancs de discussion » ont été mis en place dans la ville de Cracovie. Le but : favoriser les échanges sociaux entre des inconnus et lutter contre la solitude.

Crédit photo : Happy to Chat

Allison Owen Jones est une jeune femme vivant au Pays de Galles, et qui a eu une idée originale. Alors qu’elle se promenait dans un parc, elle a aperçu un homme seul, qui semblait triste. Allison a voulu l’aider, mais elle ne savait pas comment l’aborder. C’est à ce moment précis qu’elle eut l’idée de créer « Happy to Chat » : des bancs spéciaux, où l’on pourrait discuter avec des inconnus afin de se sentir moins seuls.

Ces « bancs de discussion » ont déjà été installés dans plusieurs pays, comme la Grande-Bretagne, l’Australie, ou encore la Nouvelle-Zélande. Récemment, la Pologne a décidé de suivre le mouvement, en installant ces bancs spécifiques à Cracovie.

Des bancs de discussion contre la solitude

En vous asseyant sur ces bancs pas comme les autres, vous indiquez aux personnes autour de vous que vous avez envie de discuter. Ces bancs verts et gris ont été créés par un cabinet d’architecte, et une explication en trois langues (hébreu, polonais et anglais) est inscrite pour sensibiliser les passants à cette nouveauté. Ainsi, il est possible d’avoir un espace dédié à la discussion, et de profiter d’un moment de partage avec un parfait inconnu.

Crédit photo : Happy to Chat

Ces bancs de discussion ont été mis en place pour lutter contre la solitude. En effet, lorsque nous vivons seul, il peut être difficile de trouver quelqu’un à qui parler. Parfois, aborder un inconnu dans la rue peut être mal vu, voire impossible si l’on souffre de timidité ou que l’on a trop peur de déranger. Cette solitude extrême peut engendrer une profonde tristesse ainsi que des troubles dépressifs.

Ces derniers mois, ce sentiment de solitude a été exacerbé suite aux confinements qui ont été instaurés dans plusieurs pays du monde. Les bancs de discussion sont donc un bon moyen de lutter contre l’isolement, et de favoriser les échanges entre des inconnus.

Des bancs installés dans les écoles

En France, ces bancs de discussion n’ont pas encore été installés. Cependant, certaines écoles possèdent des « bancs de l’amitié », où les enfants isolés peuvent s’asseoir durant la récréation. C’est le cas dans les Yvelines et en Haute-Savoie, où de nombreuses écoles ont installé des bancs de l’amitié.

Un banc de l’amitié dans une école de Haute-Savoie. Crédit photo : Mairie Arâches-La-Frasse

Colorés, ils permettent aux enfants qui n’ont personne avec qui jouer dans la cour de récréation de s’installer, afin de montrer aux autres qu’ils se sentent seuls et qu’ils aimeraient se faire des amis. Grâce aux équipes pédagogiques, qui ont expliqué le principe des bancs de l’amitié aux enfants, le harcèlement scolaire a diminué dans ces écoles.

Source : https://www.demotivateur.fr/article/en-pologne-ces-bancs-de-discussion-favorisent-les-echanges-entre-les-inconnus-26752

In Poland, « discussion benches » have been set up in the city of Krakow. The goal: to encourage social exchanges between strangers and to fight against loneliness.

Crédit photo : Happy to Chat

Allison Owen Jones is a young woman living in Wales, who had an original idea. While walking in a park, she spotted a lonely man who looked sad. Allison wanted to help him, but she didn’t know how to approach him. That’s when she had the idea to create « Happy to Chat »: special benches where you could chat with strangers to feel less lonely.

These « discussion benches » have already been installed in several countries, such as Great Britain, Australia and New Zealand. Recently, Poland decided to follow the movement, by installing these specific benches in Krakow.

Discussion benches against loneliness

By sitting on these unique benches, you are indicating to the people around you that you want to talk. These green and gray benches were created by an architectural firm, and an explanation in three languages (Hebrew, Polish and English) is written to make passers-by aware of this novelty. Thus, it is possible to have a space dedicated to discussion, and enjoy a moment of sharing with a complete stranger.

Crédit photo : Happy to Chat

These discussion benches were set up to fight against loneliness. Indeed, when we live alone, it can be difficult to find someone to talk to. Sometimes, approaching a stranger in the street can be frowned upon, or even impossible if you suffer from shyness or are too afraid to disturb. This extreme loneliness can lead to deep sadness and depressive disorders.

In recent months, this feeling of loneliness has been exacerbated by the confinements that have been introduced in several countries around the world. The discussion benches are therefore a good way to fight against isolation, and to promote exchanges between strangers.

Benches installed in schools

In France, these discussion benches have not yet been installed. However, some schools have « friendship benches » where isolated children can sit during recess. This is the case in Yvelines and Haute-Savoie, where many schools have installed friendship benches.

A friendship bench in a school in Haute-Savoie. Photo credit: Arâches-La-Frasse City Hall

The colorful benches allow children who have no one to play with on the playground to sit down and show others that they are lonely and would like to make friends. Thanks to the teaching staff, who explained the principle of the friendship benches to the children, bullying has decreased in these schools.

Source : https://www.demotivateur.fr/article/en-pologne-ces-bancs-de-discussion-favorisent-les-echanges-entre-les-inconnus-26752